Muralis Art Urbain

fresque institut du thermalisme

La représentation des thermes est ici une évocation des premiers établissements gallo-romain, mais également une scène intime, une fenêtre sur ce moment si particulier qu’est le bain.
Inspiré par les mosaïques de l’hôtel Splendid, du riche passé art déco de la ville, ces femmes au bain renvoient à la douceur du soin et ses bienfaits, celui la même qui est dispensé au curiste dans la ville de Dax.

Est matérialisée dans cette proposition la paix du corps, le temps qui n’a pas de prise, cet apaisement des sens, un moment suspendu.
C’est également un clin d’oeil à la grande peinture et particulièrement l’oeuvre de Jean-Léon Gérôme : “Après le bain” .

Cette fresque symbolise ici la vocation de la ville, et de l’institut, le soin du corps autour de l’eau tout en créant du lien avec l’histoire de la ville et de la peinture au travers une représentation des bains dans l’histoire de l’art.
Enfin, la cité de Dax s’est développée autour de la source d’eau chaude de la Nahé entre autre qui tirerai son nom d’une déesse celte. Ces deux femmes représentent pour moi symboliquement des déesses, des sources personnifiées.

Artiste: Kan

Next Post

Previous Post

© 2020